Kosovo : la mission européenne Eulex engloutie dans un scandale de corruption

Par

Trois des plus hauts responsables de la mission européenne Eulex, chargée d’aider à la construction de l’État de droit au Kosovo, sont directement impliqués dans un grossier scandale de corruption. L’affaire révèle un système de collusions entre la mission européenne, les milieux politiques et criminels du Kosovo, mais aussi les chancelleries et les services secrets occidentaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Belgrade et Pristina, de notre envoyé spécial.- Ilir Tolaj, secrétaire du ministère de la santé du Kosovo, gérait de façon très « personnelle » la fourniture en médicaments des hôpitaux du pays. Le système mis en place fonctionnait au plus grand profit de quelques amis contrôlant le marché de l’importation. Il est tombé le 13 juillet 2010, inculpé de corruption massive, de fraude fiscale et de trafic d’influence.