Le 21-F s’installe comme un rendez-vous annuel de l’opposition bolivienne

Par Alice Campaignolle

À huit mois de la présidentielle, l’opposition à Evo Morales a fait du 21 février, date anniversaire du référendum de 2016 perdu par le président sortant, un rendez-vous pour l’alternance. La scène politique bolivienne est plus polarisée que jamais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois ans de réflexion, pour l'opposition bolivienne. En 2016, à la question « Êtes-vous d’accord avec la réforme de l’article 168 de la Constitution pour que le ou la présidente et le ou la vice-présidente puissent être réélu deux fois consécutives ? », ils ont été 51,3 % à répondre non, ne voulant pas qu’Evo Morales se présente une nouvelle fois en 2019.