Viktor Orbán ou le pragmatisme autoritaire

Notre journaliste Amélie Poinssot publie Dans la tête de Viktor Orbán (Solin/Actes Sud), une enquête intellectuelle décryptant les dessous de son influence grandissante en Europe. En voici les bonnes feuilles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce mercredi 20 mars, l'assemblée politique du PPE (Parti populaire européen) a voté la suspension de Viktor Orbán et de son parti, le Fidesz, à 190 voix contre 3. Cela signifie qu'il ne pourra plus assister aux meetings politiques du parti, ni y exercer de droit de vote, ni y proposer de candidat. La décision est immédiate, a précisé le président du PPE, Joseph Daul, et vaut pour une durée indéterminée.