Au Tchad, la France perd son allié Idriss Déby Itno dans des circonstances opaques

Par

À l’image de sa gouvernance, l’une des plus troubles du continent, les circonstances du décès du président tchadien, annoncé mardi par l’armée, restent floues. Officiellement, il est mort des suites d’une blessure reçue lors de combats ce week-end

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être son triomphe. Lundi soir, Idriss Déby Itno, 68 ans, était attendu pour fêter sa réélection en tant que président du Tchad, la sixième depuis qu’il avait pris le pouvoir par les armes en décembre 1990.