RAMPART-A : le programme de coopération internationale de la NSA

Selon des documents fournis par Edward Snowden, de nombreux pays permettent à la NSA de se connecter à des points de congestion du réseau pour intercepter les communications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De nombreux pays collaborent avec la NSA dans le cadre de ses programmes d’espionnage mondial en permettant à l’agence américaine d’installer ses dispositifs d’écoute à des points vitaux du réseau, rapportent mercredi 18 juin le site The Intercept et le quotidien danois Dagbladet Information.