L'intégration des futurs ex-guérilleros des Farc effraie la Colombie

Avec le processus de paix entre les Farc et le gouvernement, les Colombiens se mettent à rêver de leur pays de demain. Les obstacles sont nombreux, les rêves incompatibles, la violence toujours présente. Le premier nœud du processus de paix est le devenir des Farc, que les Colombiens préféreraient voir derrière les barreaux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial en Colombie. - C'est un château de cartes, minutieusement bâti, qui peut s'effondrer à tout instant. Les pourparlers de paix entre les Forces armées révolutionnaires (Farc) de Colombie, qui comptent environ 8 000 hommes en armes, et le gouvernement, sont officiellement engagés depuis le 18 octobre 2012.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal