Une fois de plus, l’Inde rentre presque bredouille des Jeux olympiques

Par

Le géant d’Asie ne monte quasiment jamais sur les podiums. La pauvreté du pays est une explication. « Notre culture et notre système de castes y sont pour beaucoup », ajoute un universitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bombay, de notre correspondant.- L’Inde est-elle frappée d’une malédiction ? Il aura fallu attendre mercredi 17 août pour voir le géant asiatique remporter enfin une médaille aux Jeux de Rio. Une fois encore, le deuxième pays le plus peuplé au monde, avec près d’1,3 milliard d’habitants, aura été pratiquement absent des podiums olympiques. En trente ans, il n’a récolté qu’une médaille d’or (au tir, en 2008, à Pékin).