Le projet de Super Ligue de football retombe comme un soufflé

Par

En raison de la bronca des supporteurs et des autorités politiques, les douze clubs de football les plus riches du continent européen ont abandonné leur projet de propre Ligue fermée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À peine évoqué et déjà enterré. Le projet des douze clubs de football les plus riches du continent européen de faire sécession en créant leur propre ligue fermée a vite tourné court face à la vive opposition des supporteurs et des autorités politiques. Les plus actifs ont été les Anglais bien déterminés à défendre leur « sport national ». « Nous n’accepterons pas que notre sport national nous soit enlevé au nom du profit », a tonné mercredi le ministre britannique de la culture, Oliver Dowden, interrogé par Sky News.