Attentat du DC-10 d’UTA: les nouveaux documents qui accablent Senoussi

Détenu en Libye, Abdallah Senoussi a été le cerveau de l’attentat contre le DC-10 d’UTA qui a fait 170 morts, en septembre 1989. Le nom du beau-frère de Kadhafi, alors numéro deux de l’Office de la sécurité extérieure, ainsi que ceux de plusieurs agents libyens, figurent dans les rapports inédits sur les préparatifs de l’opération. Ces éléments pourraient faire rouvrir l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En parfaits bureaucrates, les services spéciaux libyens ont tout noté. Chargés de faire exploser un avion français en représailles à la déroute des troupes libyennes au Tchad, les agents libyens ont consigné dans le détail les préparatifs de l’attentat qui a visé le DC-10 d’UTA assurant la liaison Brazzaville-N’Djaména-Paris, le 19 septembre 1989, avec 170 personnes à bord.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal