La presse britannique se divise sur sa régulation

Les partis britanniques sont parvenus à un accord prévoyant la création d'un nouvel organe de régulation pouvant, notamment, directement prononcer des amendes ou ordonner des corrections dans des articles. Une partie de la presse ne l'entend pas de cette oreille. L'autre souligne les dérives qui ont conduit à ça.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Autrefois l’une des plus réputées du monde, la presse britannique vit depuis quelques mois une véritable crise d’identité. Après avoir vu mise en cause leur déontologie et salie leur image par une succession de scandales, les journaux anglais vont bientôt être encadrés par un régulateur et un dispositif réglementaire sans précédent dans le pays.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal