Diplomatie : Sarkozy se balade, Hollande s’en moque

Par et

Depuis plusieurs semaines, l’ancien président multiplie les déplacements à l’étranger. Il était en Tunisie lundi et prévoit de se rendre en Inde, en Arabie saoudite, en Chine et même en Russie. L’objectif : « préparer l’alternance. » Quitte à critiquer l’action de son successeur et provoquer quelques remous diplomatiques. À l’Élysée, on jure y rester indifférent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy a la bougeotte. Depuis plusieurs semaines, il multiplie les déplacements à l’étranger, à la rencontre des grands de ce monde avec lesquels il s’enorgueillit d’avoir conservé des « contacts directs ». Tout juste rentré de Tunisie, où il a été reçu par le président Béji Caïd Essebsi, le patron de LR (ex-UMP) ambitionne déjà de se rendre en Algérie à l’automne, avant de s’envoler, plus tard, vers l’Inde, l’Arabie saoudite, la Grande-Bretagne, la Chine et la Russie. « Rien n’est encore calé, mais il reçoit beaucoup d’invitations », confirme son entourage.