Les talibans maîtres de l’Afghanistan Analyse

Face aux talibans, l’ambivalence russe mise à l’épreuve

Pas mécontente d’assister à la débâcle américaine, Moscou s’affiche prête à travailler avec les talibans, pourtant classés comme organisation terroriste en Russie. Les risques existent néanmoins.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Moscou (Russie). Dimanche 15 août, Kaboul tombe aux mains des talibans. Au milieu de la panique et du chaos, la Russie l’annonce rapidement : contrairement aux pays occidentaux, elle n’a pas l’intention, elle, d’évacuer son ambassade.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal