Coupe du monde : le Qatar dicte, la Fifa s’exécute

Plusieurs équipes européennes ont annoncé qu’elles renonçaient à porter le brassard « One Love », symbole d’inclusivité et de diversité, après les menaces de sanctions sportives brandies par la Fédération internationale de football.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’ultimatum de la Fifa aura eu raison de l’irruption des questions des droits humains dans le monde du football. Lundi 21 novembre, les fédérations de plusieurs nations européennes ont renoncé à ce que leur capitaine porte le brassard « One Love », à la suite des menaces de « sanctions sportives » de la Fédération internationale de football (Fifa). L’Angleterre, le Pays de Galles, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse devaient arborer pendant le Mondial ce discret bout d’étoffe multicolore, symbole de diversité et d’inclusivité. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal