A Jérusalem, Macron fait le show pour masquer son impuissance

Par

En visite à Jérusalem, le président de la République s’est livré à une mise en scène de lui-même, suivant la méthode qu’il applique sur la scène internationale depuis le début de son quinquennat : faire des « coups ». 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, envoyée spéciale.– C’est l’image que tous les médias ont retenue. C’est l’image qu’Emmanuel Macron souhaitait qu’ils retiennent. Mercredi 22 janvier, au premier jour de sa visite à Jérusalem, le président de la République s’est agacé contre les services de sécurité israéliens qui souhaitaient pénétrer avec lui dans le domaine national de Sainte-Anne, propriété de la France sise en plein cœur de la Vieille ville.