Un exode massif vide le Kosovo de sa population

Par Philippe Bertinchamps, Jean-Arnault Dérens, Simon Rico

En quelques mois, environ 10 % de la population du Kosovo a quitté le pays, et le mouvement se poursuit ! Efficacité des réseaux de passeurs, folles rumeurs qui parcourent le pays, désastre social. Cette fuite est un tragique échec pour ce petit pays, qui vient de fêter les sept ans de son indépendance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kosovo et Serbie, de nos envoyés spéciaux.- « Un matin, mes deux meilleurs serveurs m’ont annoncé qu’ils rendaient leur tablier. Le soir, ils prenaient l’autocar de Belgrade », raconte le patron d’un restaurant de Podujevo, une ville de 80 000 habitants située au nord-est du Kosovo, à quelques kilomètres de la frontière avec la Serbie. « Ils m’ont dit qu’ils avaient emprunté de l’argent à des cousins déjà établis à l’étranger et qu’ils partaient en Allemagne à la recherche d’une vie meilleure pour eux et leur famille. Ils touchaient pourtant un bon salaire… »