Sandro Gozi: la place du Parti démocrate italien est «dans l’opposition»

Par

Le nouveau parlement italien se réunit le 23 mars. En jeu : la présidence de la Chambre des députés et du Sénat, que la droite et le Mouvement Cinq Étoiles cherchent à se répartir. L’inconnue reste la formation du prochain gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce vendredi 23 mars s’ouvre la première session du parlement italien élu le 4 mars. Un parlement sans majorité, dans lequel aucune coalition évidente ne se dessine. Dans l’immédiat, le Mouvement Cinq Étoiles et la droite de Forza Italia doivent se répartir la présidence de la Chambre des députés et du Sénat. Le président Sergio Mattarella commencera les discussions pour former un gouvernement le 3 avril.