« C’est l’un des nôtres » : le défavorisé Nord-Est brésilien espère le retour de Lula

Malgré les erreurs, les compromissions et les difficultés, le Parti des travailleurs dispose toujours d’électeurs et d’électrices fidèles, d’alliés politiques locaux, du soutien de structures puissantes ainsi que de militants dans tout le Brésil. Certains territoires, comme le nord-est du pays, restent une chasse gardée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Guaribas (Brésil).– Le visage crevassé par une vie rude, Dona Sirininha, 71 ans, sourit en évoquant « son » Lula : « Pour nous, la vie a commencé quand il est arrivé au pouvoir. Avant, on survivait. Rien qu’aller chercher de l’eau prenait des heures. » Aujourd’hui, elle habite à l’ombre d’un château d’eau inauguré par l’ancien président et y a improvisé un petit autel de plantes en son honneur. « Il en a fini avec la faim et la soif à Guaribas, il nous a libérés de la misère. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal