L'Iran libère une Française incarcérée pour séjour illégal

Par
Les autorités iraniennes ont libéré une ressortissante française incarcérée pour être entrée illégalement sur le territoire de la république islamique, rapporte dimanche l'agence officielle de presse IRNA.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

DUBAI (Reuters) - Les autorités iraniennes ont libéré une ressortissante française incarcérée pour être entrée illégalement sur le territoire de la république islamique, rapporte dimanche l'agence officielle de presse IRNA.

Cité par l'agence, un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères précise qu'elle a été relâchée "ces tout derniers jours". Bahram Qasemi ajoute que d'autres charges à l'origine retenues contre elle ont été abandonnées.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, avait révélé mercredi que les services consulaires étaient en contact avec les autorités iraniennes pour améliorer la situation de Nelly Érin-Cambervelle, une Française interpellée en octobre en Iran.

Cette femme d'affaires martiniquaise spécialisée en import-export, âgée de 59 ans, "s'est rendue dans l'île de Kish, au-delà de Dubai, sur un territoire réputé iranien, elle a été arrêtée, elle est aujourd'hui incarcérée depuis le 21 octobre 2018 à la fois pour avoir signé un contrat illégal et aussi pour un séjour non autorisé", avait précisé le ministre des Affaires étrangères lors des questions au gouvernement.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale