«Obama a fait le choix de s’adresser directement aux Cubains»

Par

Barack Obama a réalisé du 20 au 22 mars une visite historique de trois jours à Cuba, nouvelle étape du processus de « normalisation des relations » entre les deux pays. Le politologue américain Christopher Sabatini, spécialiste des relations américano-cubaines, revient pour Mediapart sur la teneur de ce voyage, sa portée, et sa réception aux États-Unis. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Barack Obama a réalisé du 20 au 22 mars une visite historique de trois jours à Cuba, nouvelle étape du processus de « normalisation des relations » entre les deux pays annoncé le 17 décembre 2014. Une conférence de presse aux côtés de Raul Castro, un discours de Barack Obama au peuple cubain, ainsi que des rencontres du président américain avec des entrepreneurs cubains mais aussi des dissidents figuraient au menu de ce voyage présidentiel, le premier depuis 1928. Pour analyser sa portée, comprendre la teneur du dialogue entamé par les autorités américaines et cubaines, ainsi que la réaction américaine à ce rapprochement, notamment dans le camp républicain, Mediapart s'est entretenu avec Christopher Sabatini. Professeur de relations internationales à l’université new-yorkaise de Columbia, spécialiste des relations américano-cubaines, et anciennement membre du Council of the Americas, think tank qui fut consulté par la Maison Blanche sur la réforme de la politique américaine à l’égard de Cuba, il pose son regard sur cet événement diplomatique et fait le bilan.