Face à la Russie, l'introuvable réponse européenne

Par

La politique de sanctions graduées mise au point par l'UE n'a pour l'heure pas porté ses fruits. Si les Européens ont légèrement durci leurs mesures ciblées ce jeudi, ils apparaissent surtout divisés et impuissants, face à une économie russe certes fragile, mais nullement impactée pour l'instant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La liste des sanctions européennes s'est allongée ce jeudi, au terme d'une réunion des ambassadeurs des 28. Si son contenu n'a pas encore été rendu public, l'on sait désormais que quinze nouvelles personnalités russes et ukrainiennes pro-russes, ainsi que neuf entreprises et neuf institutions, seront visées par des restrictions sur le sol européen. Mais des sanctions économiques plus larges, sectorielles, ne sont pas à l'ordre du jour.