L’EI revendique le carnage de Kaboul

Par

Un attentat suicide, revendiqué par l’État islamique, a fait au moins 80 morts dans la capitale afghane. Il visait une manifestation de la minorité chiite hazara.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’attaque la plus sanglante commise par l’État islamique à Kaboul. Samedi, un attentat suicide a fait au moins 80 morts et 231 blessés, selon le ministère afghan de l’intérieur. Il visait une manifestation de la minorité chiite hazara, persécutée pendant des décennies.