Comment la CIA dérobe des données à ses alliés

Par

Des documents publiés par WikiLeaks révèlent que l’agence a fourni, en 2009, des ordinateurs et des logiciels de biométrie à certains services de renseignement amis. Ces derniers ignoraient que la CIA avait équipé ses cadeaux d’un outil permettant de récupérer, à leur insu, les données biométriques ainsi collectées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les services de renseignement américains sont réputés pour espionner tout le monde y compris, voire surtout, leurs « alliés ». Une série de documents publiés jeudi 24 août par WikiLeaks atteste de cette réputation en montrant comment la CIA s’assure de la collaboration de services étrangers dans le partage de données biométriques, si nécessaire contre leur gré.