L’opposition à Nicolás Maduro est dans l’impasse

Par

L’élection de l’Assemblée constituante a sonné le glas de l’opposition vénézuélienne : l’Assemblée nationale, où elle était majoritaire, n’est plus qu’une coquille vide. Les manifestations à répétition n’ont pas fait reculer le président. Son dernier espoir réside dans l’élection des gouverneurs en octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ne laisser aucune chance aux adversaires de Nicolás Maduro. Profiter de la victoire, accélérer la cadence, prendre de court ses adversaires, imposer son agenda, ses règles. L'opposition s'est à peine remise de l'élection de l'Assemblée constituante, le 30 juillet dernier, qu'elle doit se plier à un nouvel agenda. Le 12 août, cette assemblée uniquement chaviste décrétait que les élections des gouverneurs des États du Venezuela auraient lieu en octobre prochain et non le 10 décembre 2017 comme prévu par le Conseil national électoral (CNE). Le camp maduriste joue avec les dates du scrutin.