Au Portugal, un «savon d’Alep» porteur d’espoir pour les réfugiés

Par

Face à sa démographie en déclin, et fort d’une volonté de se positionner comme un pays « humaniste », le Portugal ne rechigne pas à attirer de nouveaux arrivants sur son territoire. Entre 2015 et 2017, le pays a reçu 1 552 réfugiés dans le cadre des « relocalisations » européennes. Rencontre avec une Syrienne qui vit dans l’ouest de Lisbonne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Maissa Katef est arrivée à Lisbonne en 2016. Réfugiée syrienne, elle a lancé une petite entreprise de fabrication de savon, Amal Soap, qui lui permet de mettre à l'honneur un produit traditionnel de son pays. Le site Infomigrants raconte son histoire.