La crise rebat les cartes des migrations mondiales

Par

La crise économique et sociale mondiale est en train de faire apparaître de nouvelles géographies migratoires. Sur les 200 millions de personnes installées à l'étranger, la moitié sont des travailleurs, vulnérables aux à-coups de l'économie. Des pans entiers d'industries et de services s'écroulent laissant sur le carreau des centaines de milliers de migrants partis loin de chez eux pour travailler dans le textile, l'automobile ou la construction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.