L’élection clé de dimanche n’est pas celle que l’on croit

Par

Alors que le parlement de Strasbourg reste un nain politique, cap au Sud : les scores électoraux, ce dimanche 26 mai en Espagne, des plateformes citoyennes qui avaient remporté les mairies, comme Madrid et Barcelone, il y a quatre ans, seront un paramètre clé, pour celles et ceux qui veulent réveiller l’Europe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les élections européennes se déroulent en cette fin de semaine sur un champ de ruines. La crise de la dette grecque, en 2015, a révélé l’opacité du fonctionnement de certaines institutions bruxelloises. Le bras de fer entre Athènes et les autres capitales a aussi confirmé la difficulté de défendre, depuis la capitale belge, des politiques économiques hétérodoxes.