Venezuela: pourquoi Trump est le meilleur ennemi de Maduro

Par

Le gouvernement vénézuélien fait des sanctions américaines la preuve irréfutable de la « guerre économique » dont il serait victime. Cette « guerre », si elle ajoute encore plus de détresse au peuple vénézuélien, n'explique pas l'ampleur de la catastrophe. Et les liens pétroliers restent étroits entre les deux pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Le problème au Venezuela, ce n'est pas que le socialisme ait été mal appliqué mais qu'il a été scrupuleusement mis en pratique. » La déclaration de Donald Trump devant l'Assemblée générale des Nations unies, mardi 19 septembre, a réveillé des souvenirs de guerre froide. La veille, lors d'une réunion avec des dirigeants de droite d'Amérique latine, le président des États-Unis avait menacé le pays de « nouvelles actions » – sans préciser lesquelles. Ce dimanche 24, Trump a ajouté le Venezuela (ainsi que le Tchad et la Corée du Nord) à la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d'entrer aux Etats-Unis.