Nouvelles violences à Gaza sur fond de blocage de la réconciliation palestinienne

Par

Les discussions entre le Fatah et le Hamas sur la gestion de la bande de Gaza sont au point mort, laissant le champ libre aux Israéliens et au passage en force des Américains avec le « plan Kushner ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme la marée qui ne cesse de monter puis de redescendre, les manifestations violemment réprimées le long de la frontière entre Gaza et Israël ont repris depuis une dizaine de jours, après quelques semaines d’accalmie. Une dizaine de Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne et plusieurs centaines d’autres blessés lors des derniers affrontements, faisant grimper le bilan à 136 morts (dont 27 mineurs, selon le décompte d’Associated Press) et des milliers de blessés depuis le mois de mars 2018, quand ont démarré les « grandes marches du retour ».