Le délire divin de Xi Jinping

Par

Le président chinois a rétabli un culte de la personnalité aux forts accents religieux que l’on n’avait pas revu depuis Mao Zedong.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Dans les petites échoppes qui bordent les allées passantes de Beijing, il n’est pas rare de trouver, au milieu de tout un bric-à-brac d’objets aux couleurs du Parti, des petits chapelets de prière à l’effigie de Xi Jinping, et autres bondieuseries présidentielles. S’il n’y a là rien que de très commun dans le paysage des babioles chinoises, Xi Jinping a pourtant un statut à part. »