Le Zimbabwe est pris dans l’étau de ses dettes

Par

Le Zimbabwe traverse sa plus grave crise économique et sociale depuis dix ans. Il a absolument besoin d’un soutien de l’extérieur. Mais ayant des arriérés de paiement, il n’a droit à aucun crédit des Occidentaux. Or, pour certains citoyens, une partie de ses dettes sont « illégitimes » et devraient être annulées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Zimbabwe a peu fait parler de lui sur la scène internationale ces derniers mois. Pourtant, il est dans un état catastrophique, confronté à sa plus grave crise économique et sociale depuis dix ans. Pour s’en sortir, il a désespérément besoin d’aides financières extérieures. Mais il est pris dans le piège de la dette : les institutions internationales refusent de lui accorder des crédits car elles estiment qu’il a trop d’impayés à leur égard.