Revers total de Trump sur la réforme santé

Par

L’abandon du projet de loi visant à remplacer l’Obamacare, vendredi 23 mars, est un ratage spectaculaire pour le président américain. En voulant forcer la main des représentants ultraconservateurs, il s’est heurté à un mur. Son agenda législatif est compromis par cet échec patent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.-  Trump lui-même prévoyait-il le désastre ? Ou commençait-il son initiation politique ? Connu pour avoir posé son nom sur des produits aussi divers que les golfs, les strip clubs, le vin ou l’eau minérale, le roi du marketing égotique rechignait pourtant depuis plus de deux semaines à imprimer son patronyme sur la réforme de l’assurance santé, à vendre ouvertement un « Trumpcare », en remplacement du fameux Obamacare en vigueur depuis 2010, qui devait compter comme le premier fait d’arme de sa nouvelle administration.