Chine: le pouvoir veut contrôler au plus près les activités des ONG

À l'image de la loi russe de 2012 sur les associations, le pouvoir chinois est sur le point d'adopter une législation instaurant un contrôle drastique sur les ONG. Premières visées, les organisations internationales qui aident aujourd'hui les associations chinoises.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« L'hiver arrive… » C'est ainsi qu'un militant qui travaille dans une ONG chinoise commente la publication du projet de loi « sur la gestion des ONG dont le siège est basé hors de Chine continentale ». Comme il se doit, ce projet de loi est ouvert aux commentaires du public jusqu'au 4 juin (également 26e anniversaire du massacre de Tiananmen). Plusieurs dispositions confirment le raidissement du régime à l'égard de la société civile. Il entend soumettre les ONG dont le siège est basé hors de Chine continentale et les ONG chinoises recevant des financements de l'étranger ou de Hong Kong, Macao et Taïwan à un contrôle renforcé du gouvernement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal