Les relations américano-cubaines à l'épreuve

Par

La reprise, depuis 2015, des relations entre les meilleurs ennemis peut-elle être remise en cause par la mort de Fidel Castro et l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ? Même si le contexte reste à la normalisation, le moindre faux pas pourrait les faire basculer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parmi les nombreuses promesses que Barack Obama avait faites lors de son accession à la Maison Blanche en janvier 2009, l’une des rares à avoir été à peu près respectées fut le rapprochement des États-Unis avec Cuba. Certes, l’embargo et l’appareil législatif qui l’encadre sont toujours en vigueur, mais le président américain s’est efforcé d’en diminuer la portée et de faire sauter un certain nombre de verrous. Les négociations entre La Havane et Washington de 2013 à 2014 furent une opération secrète, mais relativement rapide et aisée (elles ont été racontées récemment en détail dans le magazine The New Yorker).