Loi mobilités: le gouvernement manque d’ambition

Par

Les ministres de la transition écologique et des transports ont présenté lundi leur projet de loi sur les « mobilités ». En pleine révolte des « gilets jaunes », le texte aspire à renforcer les modes de transports alternatifs à la voiture mais manque d’envergure. Quelques mois après la réforme de la SNCF, le gouvernement se rappelle soudain l’importance des « petites lignes ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

S’adresser aux « gilets jaunes » sans vraiment le dire, tout en le disant et en voyant plus loin. Les ministres de la transition écologique et des transports, François de Rugy et Élisabeth Borne, ont présenté lundi 26 novembre le projet de « loi d’orientation des mobilités ».