Les défis d'une toute jeune démocratie

Par

A mi-mandat, le président de la RDC-Congo, Joseph Kabila, semble se rendre compte qu’il devra revenir devant les urnes bientôt. Ses «cinq chantiers prioritaires», dont la fin de l’insécurité à l’Est, sont loin d’être achevés, ni même vraiment lancés. La présence des Nations unies pose également problème. Autant de défis à relever pour la jeune démocratie congolaise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La signature de l’accord de paix entre le mouvement de l’ex-général Laurent Nkunda et les autorités congolaises avait à peine été annoncée sur les ondes congolaises que les habitants de Kinshasa ont eu droit à une drôle de surprise: des ouvriers chinois ont débarqué sur le boulevard du 30-Juin, à bord de leurs pelleteuses. « Il était quatre heures du soir, et ils travaillaient déjà !», raconte un Kinois, qui n’en revient toujours pas. Leur venue, pourtant, était annoncée depuis des mois par les autorités. Le gouvernement congolais avait en effet signé fin janvier 2008 un accord historique avec la République populaire de Chine.