L’armée chinoise se modernise et vise les champs de bataille extérieurs

Par Elodie Goulesque

Diminuer le nombre de soldats et renouveler les équipements : c’est l’objectif du président Xi Jinping, dans un contexte régional tendu. Plus habitués au maintien de l’ordre intérieur, les militaires s’entraînent en fournissant à l’ONU de gros contingents pour le maintien de la paix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pékin (Chine), de notre correspondante.-  L’image était sur toutes les chaînes de télévision chinoises en même temps. Xi Jinping, stoïque et presque terrifiant d’immobilité, se tenait debout dans sa voiture officielle noire. Le président chinois était en route pour la parade militaire organisée à l’occasion du 70e anniversaire de la victoire de la Chine sur le Japon en 1945. Quelques minutes plus tard, lors de son discours, il annonçait devant les troupes que l’armée allait subir des coupes dans les effectifs : 300 000 militaires en moins, soit un peu plus que la totalité de l’armée française. C’était le 3 septembre 2015 et, depuis, le président chinois semble bien tenir ses promesses, à savoir diminuer le nombre de soldats et moderniser les équipements de l’armée.