En Afrique, de plus en plus d’armées étrangères avancent leurs pions

Par

Les États du continent africain voient s’installer chez eux de plus en plus d’armées étrangères. Officiellement, elles sont là pour participer à la lutte contre le terrorisme. Mais elles cherchent aussi à protéger les intérêts géostratégiques et économiques de leur pays. Cette réalité n’échappe pas aux citoyens africains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, la Russie vient de s’implanter militairement dans un pays africain : c’est elle qui assure, depuis quelques semaines, la sécurité de Faustin-Archange Touadéra, président de la République centrafricaine (RCA). Environ 200 instructeurs russes se sont aussi installés à Bangui pour former des éléments de l’armée centrafricaine au maniement d’armes livrées par Moscou, alors que plus de 80 % du territoire sont contrôlés par des groupes armés.