Janette Habel: à Cuba, «la légitimité du régime s’effrite»

Par

Au lendemain de la mort de Fidel Castro, la chercheuse Janette Habel, spécialiste de Cuba, décrypte la transition à l'œuvre dans l'île depuis l'arrivée au pouvoir de Raul Castro il y a dix ans et que vient renforcer la disparition de son frère. Transition qui tient notamment à la distance prise vis-à-vis du régime par les nouvelles générations, moins politisées et en mal de débouchés professionnels.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au lendemain de l'annonce de la mort de Fidel Castro, Janette Habel, spécialiste de Cuba et enseignante à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine à Paris III, analyse les conséquences de la disparition de l'ancien révolutionnaire devenu despote, qui a régné 50 ans sur Cuba. « Cuba vit une période de transition dans tous les domaines », explique la politologue, qui fait également partie du Centre de recherches sur l'Amérique latine et les Caraïbes, à l'université Aix-Marseille.