Trois soldats tués dans l'attaque d'un poste dans le Nord malien

Par

Des individus armés ont abattu au moins trois soldats maliens dimanche, au cours de l'attaque d'un poste militaire du nord-est du pays, a-t-on appris auprès des services de sécurité et d'un responsable.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BAMAKO (Reuters) - Des individus armés ont abattu au moins trois soldats maliens dimanche, au cours de l'attaque d'un poste militaire du nord-est du pays, a-t-on appris auprès des services de sécurité et d'un responsable.

Les assaillants ont encerclé à l'aube la position, située à Menaka dans le désert, non loin de la frontière avec le Niger.

Un responsable a parlé de cinq morts dans la fusillade, qui a duré 40 minutes.

Le Mali connaît une recrudescence d'attaques depuis un an, notamment dans le centre.

Samedi, une trentaine d'homme lourdement armés ont attaqué un camp militaire à Soumpi, près de la limite avec la région de Tombouctou.

Jeudi, un véhicule civil a explosé sur une mine, également dans le centre du pays, et 26 personnes ont perdu la vie.

Le Mali et le Sénégal comptent déployer un millier d'hommes prochainement dans le but de pacifier le centre du pays, mais de l'avis de spécialistes de la région, l'intervention militaire ne réglera sans doute pas la crise, dans une zone rurale où les troubles ont des origines complexes.

 

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale