Monnaie unique en Afrique de l’Ouest: un projet mal engagé

Par

Les présidents de quinze pays d’Afrique de l’Ouest ont révélé, fin juin, le nom de la monnaie unique régionale qu’ils veulent lancer en 2020 : l’eco. Mais la volonté politique de plusieurs États semble manquer pour faire aboutir ce projet mal ficelé. En coulisses, Paris manœuvre pour que les transformations du franc CFA ne se traduisent que par un changement de nom.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Réunis fin juin à Abuja, au Nigeria, les dirigeants des quinze pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont semblé donner un coup d’accélérateur à un vieux projet de monnaie unique : ils ont annoncé qu’ils avaient retenu le nom d’« eco » pour cette future unité de compte, censée voir le jour en juillet 2020. Mais, depuis, le doute plane sur ce projet tant la volonté politique de certains chefs d’État à mener cette entreprise à son terme semble manquer.