Armes nucléaires: le traité d’interdiction doit entrer en vigueur début 2021

Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) va entrer en application dans quelques mois. Vivement contesté par les neuf États nucléaires, dont la France, ce texte peut être utile, comme le montre l’exemple des essais nucléaires français menés en Algérie.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Reconnaissons-le, bien peu de personnes se sont intéressées ces dernières années au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). Ce texte a été adopté dans le cadre d’une commission des Nations unies en juillet 2017 par 122 États (sur les 193 membres de l’ONU). Depuis, il n’a donné lieu à aucun débat en France, contrairement à ce qui s’est produit dans d’autres pays européens (Allemagne, Autriche, Irlande, Suède).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal