Entre Trump et Twitter, la guerre est déclarée

Par

Minneapolis brûle, le Covid-19 tue, mais le président des États-Unis juge urgent de réglementer les réseaux sociaux, parce que Twitter a placé un avertissement sur deux de ses tweets, avant d’en masquer un troisième. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il fallait faire quelque chose, dit-on à la Maison Blanche, après la décision de Twitter d’estampiller un tweet présidentiel : c’est parce que Trump affirmait qu’un vote par correspondance serait forcément truqué que le réseau social a décidé d’agir et d’apposer sur deux de ses messages un lien vers « les faits à propos des votes par correspondance ». Sur Facebook, le même message a été jugé conforme aux règles maison.