Aznar, VRP de choc d'un marchand de matériel militaire

Par et Alicia Gutiérrez

José María Aznar, chef du gouvernement espagnol de 1996 à 2004, a négocié en 2008 son contrat d’intermédiaire pour un fournisseur d’équipements militaires, Einsa, qui avait le Venezuela d’Hugo Chávez pour client. C’est ce que révèle infoLibre, qui a eu accès aux courriers secrets de Miguel Blesa, ancien banquier en délicatesse avec la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les courriers secrets de Miguel Blesa, auxquels infoLibre a eu accès malgré la tentative du tribunal supérieur de Madrid de les maintenir cachés, confirment sans l’ombre d’un doute un fait nouveau au fort impact politique : en octobre 2008, José María Aznar a négocié pour lui-même un contrat d’intermédiaire avec l’entreprise espagnole Einsa, qui participe au programme d’avion de combat Eurofighter et qui vendait alors des équipements militaires au Venezuela d’Hugo Chávez, la bête noire du Parti populaire (PP, au pouvoir) sous le gouvernement (socialiste) de Zapatero.