La commission européenne rémunère la porte-parole du candidat Monti

Par

L'exécutif bruxellois a « détaché » l'une de ses fonctionnaires pour assurer la communication de Mario Monti. La situation est d'autant plus étrange que l'actuel président du conseil vient d'entrer en campagne électorale en Italie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles