En Iran, les immigrés afghans font même la guerre

Le recours à des supplétifs afghans pour faire la guerre en Syrie, réalisé en catimini par les autorités iraniennes, jette, en miroir, une lumière crue sur la situation des trois millions d’Afghans d’Iran. Lorsqu’ils ne sont ni combattants ni chiites, ils restent méprisés, préposés aux travaux dont les Iraniens ne veulent pas et sous la menace constante d’être renvoyés dans leur pays.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial à Téhéran (Iran).- « Les militaires iraniens nous ont sélectionnés en séparant ceux qui étaient aptes au combat et les autres. Ils m’ont mis avec un groupe de vingt personnes, tandis qu’ils ont renvoyé mon cousin en Afghanistan. Nous n’avons pas eu le choix. Ils nous ont forcés à nous entraîner puis à combattre. Ils disaient : “Vous allez partir combattre en Syrie, mourir en martyr, et c’est une bonne chose.” » Ce témoignage de Masheed Ahmadzai, un adolescent afghan de 17 ans aujourd’hui réfugié en Grèce, fait partie d’un rapport de Human Rights Watch publié le 29 janvier dernier. Rapport qui a fait émerger le monde occulté des Afghans que l’Iran envoie combattre en Syrie, mais aussi le continent enfoui des trois millions d’Afghans vivant en Iran, dont les deux tiers de façon illégale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Société — Enquête
Maltraitances en crèche : un tabou français
La mort d’un bébé survenue la semaine dernière à Lyon a provoqué la stupéfaction. Mais depuis de longs mois, les conditions d’accueil en crèche se dégradent. Et des professionnels, des experts ou représentants du secteur tirent la sonnette d’alarme. Témoignages.
par Laëtitia Delhon
Sports — Enquête
Le généreux ami ukrainien de Michel Platini
L’ancien président de l’UEFA a reçu de luxueux cadeaux offerts par l’oligarque ukrainien Grigori Surkis, aujourd’hui mêlé à une affaire de « détournement de fonds » présumé en lien avec les fédérations ukrainienne et européenne de football.
par Yann Philippin
Discriminations
Des témoins confirment l’humiliation infligée à une lycéenne voilée avant le bac
Jeudi 16 juin, une élève venue passer une épreuve du bac français dans un lycée parisien dit avoir été « agressée » par une responsable éducative qui n’aurait pas apprécié qu’elle vienne voilée et lui a fait rater le début de l’épreuve. Des témoins confirment la violence de la scène.
par Nejma Brahim

Nos émissions