Une partie de l’Afrique mise sur la chloroquine contre le Covid-19

Par

Loin des polémiques et controverses qui peuvent agiter la France, une partie de l’Afrique, du nord au sud, fonde ses espoirs sur la vieille molécule de la chloroquine, une routine antipaludique qu’elle connaît bien, pour espérer sauver ses malades du Covid-19.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Afrique aussi, la chloroquine et son dérivé beaucoup mieux toléré – l’hydroxychloroquine – divisent mais pas autant qu’en France où le gouvernement a fini par se résoudre jeudi 27 mars, après des jours de polémique, à autoriser sous restrictions les professionnels hospitaliers à les sortir des placards pour tenter de sauver certains malades graves du Covid-19 (relire ici et nos enquêtes). Loin s’en faut.