Plus d’un an après le début de la pandémie, l’OMS tergiverse sur l’origine du virus

Par

Une dizaine d’experts internationaux se sont rendus en Chine pour enquêter sur l’origine du SARS-CoV-2. Leur rapport, publié mardi, écarte la piste de la fuite d’un laboratoire et retient, entre autres, l’hypothèse d’une espèce intermédiaire dans la chaîne de transmission. Sans apporter de réponse claire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mystère de l’origine du SARS-CoV-2 sera-t-il éclairci un jour ? La lenteur des autorités chinoises à accepter sur leur sol une mission de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), finalement rendue possible en janvier-février, puis les délais de cette dernière pour rendre son rapport, finalement publié mardi, indiquent que d’énorme pressions se sont exercées autour de cette investigation.