Course aux armements: les Docteurs Folamour n’ont pas le Covid-19

Par

Donald Trump dénonce une fois de plus un traité de contrôle des armements. Moscou annonce de nouveaux essais de la « torpille du Jugement dernier ». La Chine devient le deuxième producteur mondial d’armes. La crise sanitaire mondiale n’a pas freiné la militarisation à outrance des puissances.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise sanitaire mondiale, qui a déjà fait plus de 360 000 morts, aurait pu avoir un effet dissuasif. Ce n’est pas le cas. Dans un monde bouleversé par le Covid-19, la course aux armements repart de plus belle. Et ce, sur les deux fronts principaux : le démantèlement des systèmes de contrôle et de désarmement ; le développement de nouvelles armes de destruction massive.