Partie de poker autour du pétrole au G20

Par

Pour une fois, ce n’est pas lors de la réunion de l’OPEP mais lors du sommet du G20 à Buenos Aires que risquent de se discuter les arbitrages futurs sur le pétrole. Alors que le prix du brut est passé en dessous de 50 dollars, Donald Trump est décidé à profiter de son ascendant pris sur Riyad à la faveur de l’assassinat de Khashoggi pour imposer ses vues. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a moins de deux mois, le baril de pétrole était à plus de 80 dollars et déjà des analystes prédisaient qu’il allait très rapidement franchir le seuil symbolique des 100 dollars. Jeudi 29 novembre, le baril de WTI (West Texas Intermediate) qui sert de référence sur le marché américain est passé sous la barre des 50 dollars. Le Brent, le pétrole de référence pour l’Europe, est en train de suivre sa trace, approchant lui aussi la barre des 50 dollars.