Au Brésil, les coups de boutoir de Bolsonaro contre la démocratie

Par

Au Brésil, les institutions démocratiques freinent les instincts autoritaires du président Jair Bolsonaro. Mais la démocratie semble chaque jour s’affaiblir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.– « Ce type me frappait et me disait : “L’idéologie se transmet par le sang. La prochaine sur la liste, c’est ta femme enceinte et je vais la travailler jusqu’à lui faire perdre ton gosse.” » Cinquante ans plus tôt, en pleine dictature, le journaliste Aluízio Palmar était torturé par le lieutenant Mario Espedito Ostrovski. Les souvenirs sont toujours vifs mais Aluízio n’avait plus jamais croisé son chemin.